Un nouveau mode de repérage pour les cambrioleurs

Un nouveau mode de repérage pour les cambrioleurs

Les cambrioleurs ne s’accordent aucun répit et n’hésitent plus à créer de nouveaux subterfuges pour effectuer leur méfait. Si la police prend soin d’informer sur ces nouvelles façons de faire, le nombre de cambriolages ne cesse pourtant d’augmenter, obligeant les citoyens à envisager des moyens de protection plus astucieux.

Un nombre de cambriolages toujours en hausse

Malgré les progrès technologiques toujours plus importants en matière de télésurveillance, il s’avère que le nombre de cambriolages a encore connu une augmentation importante. En France, entre l’été 2016 et 2017, on a enregistré une augmentation de 4 % de cambriolages en plus. Au total, le nombre de délits recensés se monte à plus de 247’000. Les rapports indiquent que ce sont durant les premiers mois de l’année qu’il y a le plus de cambriolages. Les régions ne sont pas égales en termes d’effraction, avec un taux de 9,2 pour mille en Ile-de-France, tandis que la Bretagne en compte 3,9 pour mille. La technique des cambrioleurs reste assez similaire et s’adapte en fonction des avancées technologiques. En parallèle, les services de police techniques et scientifiques se spécialisent afin de traquer les malfaiteurs. Les bijoux, l’argent et le matériel hi-fi photo et vidéo occupent les 3 premières positions des biens les plus convoités.

Une nouvelle technique de repérage pour dérober

Les cambrioleurs ne manquent pas d’imagination, et ce malgré l’emploi de plus en plus fréquent de caméras de surveillance. En Belgique, la police a identifié leur dernier stratagème en place, grâce auquel malheureusement de nombreux cambriolages ont eu lieu. Au départ, ils ont imaginé qu’il s’agissait d’une blague d’enfant alors qu’il n’en est rien. Sans être particulièrement sophistiquée, cette façon de faire s’avère redoutablement efficace. Pour procéder, les voleurs utilisent la sonnette de l’entrée pour savoir si le logement est occupé ou non. Ils placent un bout d’adhésif directement sur la sonnette, ce qui la déclenche instantanément et de façon continue. Le but, avec cette manoeuvre, est de vérifier la présence ou non des locataires comme repérage pour un cambriolage. En effet, sans aucune réaction de ces derniers face à une sonnerie aussi longue, il semble logique que le logement soit vide. Dans ce cas, les voleurs ont le champ libre pour entrer par effraction et inspecter la demeure. Après avoir constaté le même scénario dans plusieurs cas, la police a mis en garde la population en décrivant ce procédé.

Quelques conseils pratiques

Il est tout à fait possible de contrer les différentes techniques de cambriolage grâce à des astuces et des installations stratégiques. La pose d’un système d’alarme et de vidéosurveillance facilite l’identification des malfaiteurs, fournit la preuve de l’effraction auprès de l’assurance, et crée un effet très dissuasif. Aujourd’hui, de nombreux systèmes connectés avertissent le propriétaire instantanément en cas de mouvement suspect, directement sur leur smartphone, à distance. Mais l’aspect extérieur de la maison peut également être amélioré, dans le but de faire croire que le logement est occupé en permanence. Outre l’installation d’un éclairage extérieur (avec ou sans capteurs et minuterie), il est important d’entretenir le jardin et l’allée, et de limiter la présence d’arbustes vers les voies d’accès. Le mobilier de jardin ne doit pas pouvoir permettre d’accéder aux fenêtres, et toute échelle ou escabeau ne doit pas être accessible. En cas d’absence prolongée, veillez à ce que votre voisin vienne garer sa voiture devant chez vous, et faites retenir le courrier pour éviter que la boîte aux lettres ne déborde, un signe positif pour les cambrioleurs avertis.

Articles qui pourraient vous intéresser dans cette même catégorie