Tout savoir sur les solutions de purification de l’air intérieur

Tout savoir sur les solutions de purification de l’air intérieur

La qualité de l’air intérieur étant un enjeu majeur, les solutions permettant de le purifier ne cessent de se multiplier. Des études commencent à mettre en garde les consommateurs sur certaines de ces technologies. Faut-il pour autant se méfier ou cesser d’adopter ces méthodes de purification ?

Retour sur les analyses de l’Anses

Depuis quelques années, les fabricants misent à la fois sur des matériaux de construction, des objets décoratifs ainsi que des accessoires qui visent la dépollution. L’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail a réalisé des études portant sur ces techniques de purification de l’air intérieur. D’après le Rapport Anses, l’autorité s’interroge notamment sur l’efficacité réelle de solutions qui reposent sur certains types de purificateurs ou techniques de dépollution notamment : plasma, ioniseurs, et la photocatalyse.

En raison de la prise de conscience générale au sujet des polluants intérieurs et de la multiplication des solutions, l’Anses apporte son éclairage et alerte sur l’efficacité de ces nouveaux produits. L’objectif n’est pas seulement de dépolluer l’air intérieur. Il faut aussi veiller à la santé globale des occupants du bâtiment, en particulier les personnes fragiles. Celles souffrant d’asthme, les personnes âgées et les jeunes enfants font partie des plus vulnérables.

C’est dans ce contexte que l’Agence a décidé de se pencher sur les impacts réels des dispositifs d’épuration d’air. Les études se sont portées sur les techniques préalablement citées ainsi que celles qui reposent sur l’ozonisation. Après analyse, il s’avère que les solutions concernées n’offrent pas les résultats souhaités. Aucune information précise ne permet donc de garantir l’efficacité ni même l’innocuité de ces dispositifs d’épuration.

Au regard du rapport émis, l’Anses préconise la certification des dispositifs proposés à la vente. Des essais doivent donc être réalisés en amont, dans des conditions qui se rapprochent au mieux des conditions réelles d’utilisation. Les essais devront tenir compte davantage de l’usage et des contraintes liées aux personnes sensibles sachant que les purificateurs d’air intérieur risquent d’aggraver les pathologies s’ils sont inadéquats.

Filtration, indicateur de mesure et certification

Les purificateurs qui laissent l’Anses perplexe excluent les systèmes à filtres comme nous en proposons. Ces filtres HEPA, notamment, piègent les polluants et évitent les rejets dans la pièce. Le dispositif est proposé dans des dimensions adaptées à la pièce d’installation. En outre, il est combiné à une station connectée qui se charge de mesurer la qualité de l’air ambiant. Le purificateur se déclenche automatiquement lorsque les mesures enregistrées par la station le justifient. Sa vitesse de purification dépend de la mesure de la qualité de l’air. Notre système ne fonctionne donc pas en permanence mais uniquement au besoin. La preuve de son efficacité est donnée par l’appareil de mesure fourni.

Vous l’aurez compris, notre purificateur certifié (ECARF) est conçu afin de vous garantir un assainissement judicieux de votre air intérieur. Des experts externes ont pris soin d’évaluer son fonctionnement notamment pour une utilisation par des personnes sensibles et allergiques. Nous vous invitons à demander un devis à nos experts afin d’identifier quelle solution vous convient le mieux.

Articles qui pourraient vous intéresser dans cette même catégorie