Qualité de l’air dans les écoles : les résultats sont alarmants

Qualité de l’air dans les écoles : les résultats sont alarmants

La qualité de l’air et la pollution atmosphérique sont devenues des préoccupations centrales pour nombre de Français inquiets pour leur santé. On entend surtout parler de la pollution atmosphérique extérieure et liée aux activités industrielles et à la circulation automobile. Toutefois, la pollution concerne aussi l’intérieur des habitations et des lieux de vie. La pollution de l’air intérieur ne doit pas être négligée et des solutions existent pour la contrôler et la limiter.

Etat des lieux de la qualité de l’air dans les écoles

Que ce soit au sein de son habitation, dans les moyens de transport, au travail ou encore à l’école, un Français passe en moyenne plus de 80 % de son temps en intérieur. Dès lors, la qualité de l’air intérieur est devenue un sujet primordial et de santé publique. La qualité de l’air intérieur est influencée par de multiples facteurs, notamment les apports en pollution provenant de l’extérieur, mais également l’utilisation d’appareils de chauffage, l’utilisation de certains solvants, colles, peintures ou vernis ou encore certaines activités humaines telles que le tabagisme. Certaines études ont démontré que l’air intérieur peut parfois être plusieurs fois plus pollué que l’air extérieur. L’impact pour la communauté est important puisqu’il a pu être estimé que le coût de la mauvaise qualité de l’air intérieur s’élève tous les ans à 19 milliard d’euros.
Certains publics, notamment les jeunes enfants, dont le cerveau est encore en développement, sont plus sensibles à la qualité de l’air. Or, il s’avère que la qualité de l’air dans les écoles est loin d’être toujours satisfaisante. Ainsi, une récente étude réalisée en Belgique par l’association Greenpeace et portant sur 222 écoles a révélé que seulement 3 % des écoles étudiées présentent une qualité de l’air satisfaisante. Corrélativement, 61 % des écoles présentaient une qualité de l’air préoccupante.

Conséquences d’une mauvaise qualité de l’air

Plusieurs études prouvent qu’une bonne qualité de l’air dans les écoles permet d’améliorer le bien-être et la concentration des écoliers tout en diminuant l’absentéisme à l’école.
A l’inverse, il est désormais établi qu’une mauvaise qualité de l’air est associée au développement de certains symptômes chez les écoliers, notamment fatigue, difficultés de concentration, manifestations allergiques, asthme, irritation des yeux et des voies respiratoires, etc.

Quelles solutions pour améliorer la qualité de l’air ?

Des gestes simples existent pour améliorer la qualité de l’air dans les classes. Pour combattre un air de mauvaise qualité dans les lieux accueillant des enfants, encore faut-il avoir conscience de l’existence d’une pollution. Dès lors, l’installation de certains capteurs permet de mesurer en temps réel l’état de la qualité de l’air et la présence de certains polluants et particules dans l’air que les enfants respirent. Un réflexe naturel est celui de l’aération. Il est indispensable d’aérer son lieu de vie ou de travail plusieurs fois par jour pendant quelques minutes afin de renouveler l’air intérieur. Cette mesure est d’autant plus importante en hiver lorsque vous utilisez des appareils de chauffage qui peuvent propager dans l’air certains polluants. Des systèmes d’épuration de l’air sont aujourd’hui disponibles sur le marché et peuvent constituer une solution pour purifier l’air que vous respirez.
Dans les lieux accueillant du public et notamment de jeunes enfants, des relevés précis de pollution pourront être effectués afin de mesurer le niveau de pollution et d’en identifier les sources. Une fois les sources de pollution identifiées, il sera aisé d’intervenir pour réduire les causes de la présence de polluants en intérieur. Des professionnels pourront également vous renseigner sur les bonnes pratiques à adopter, par exemple en optant pour des produits qui ne contiennent pas de benzène et pas de formaldéhydes.
Hager Services vous propose une gamme diversifiée de prestations afin de connaître, mesurer et prévenir la pollution de votre air intérieur. Hager Services met notamment à votre disposition des appareils technologiques qui permettent de mesurer et d’améliorer la qualité de l’air intérieur.
Il est désormais obligatoire pour certains établissements accueillant des enfants (les écoles notamment) de réaliser une surveillance de la qualité de l’air (article L. 221-8 du Code de l’environnement). Avec ses solutions simples et innovantes, Hager Services est en mesure de vous accompagner dans vos démarches d’évaluation de la pollution.

Articles qui pourraient vous intéresser dans cette même catégorie