Qualité de l’air dans les bureaux et dans les écoles : les Français ne se sentent pas concernés

Qualité de l’air dans les bureaux et dans les écoles : les Français ne se sentent pas concernés

La qualité de l’air intérieur dans nos appartements, centres de loisirs, maisons, bureaux et écoles constitue moins une préoccupation que la pollution extérieure. Un récent sondage réalisé par OpinionWay confirme cette situation. Selon ladite étude, les Français se préoccupent très peu de la qualité de l’air et plus particulièrement la qualité de l’air dans les écoles. On peut ainsi se faire une idée des priorités des Français au sujet de la qualité de l’air intérieur grâce à cette enquête.

La qualité de l’air de la chambre, une priorité chez les Français

Dans une journée, 80 % de notre temps se passe à l’intérieur de nos bureaux, écoles, centres de loisirs, appartements et maisons. L’air intérieur est celui qu’on respire le plus dans ces différents endroits. Ce sondage révèle que les Français sont peu soucieux dans leur grande majorité par la qualité de l’air au bureau ou par la qualité de l’air dans les classes. Selon l’étude réalisée par OpinionWay, seulement 22 % des personnes interrogées se préoccupent de la qualité de l’air au travail ou dans les écoles de leurs enfants. La priorité est plutôt accordée à la chambre à coucher. Ils sont 42 % de sondés à estimer que la pollution de l’air intérieur de cette pièce constitue un réel danger pour leur santé. Pour 38 % des Français, l’accent doit être mis sur la qualité de l’air intérieur des établissements médicaux. Pour 33 % des participants à cette enquête, les mesures idoines doivent être prises pour éviter toute pollution de l’air dans les transports en commun. Pour 25 % des Français, c’est dans les salles de consultation que la qualité de l’air doit être irréprochable. Ces chiffres sont la preuve irréfutable que la qualité de l’air dans les écoles et au bureau n’est pas une préoccupation majeure des populations en France.

Différents moyens utilisés pour

Avec plus de 3,5 millions de personnes souffrant d’asthme, la purification de l’air intérieur est une question de santé publique en France. De plus, l’Agence nationale de sécurité sanitaire a publié une étude en mars 2018 dans laquelle elle révèle un chiffre de 20.000 décès annuels dus à la pollution de l’air intérieur. C’est pour cette raison que l’assainissement de certains endroits est une nécessité. Selon le sondage d’OpinionWay, la chambre à coucher est le premier lieu dont l’air intérieur doit être purifié. Cette pièce de la maison est suivie respectivement par les salles d’attente des cabinets médicaux, les transports en commun, les salles des consultations des cabinets médicaux, la chambre des enfants, l’école et le lieu de travail, la salle de bains / les toilettes, la cuisine, la salle de sport, les salles de spectacles et de cinéma, le salon, la voiture et les restaurants. Cette enquête permet par ailleurs d’en savoir un peu plus sur les différents moyens utilisés par les Français pour améliorer la qualité de leur air intérieur. Il s’agit entre autres des diffuseurs de parfums et des sprays. 31 % des personnes interrogées affirment assainir l’air de leur intérieur à l’aide d’un diffuseur de parfum naturel. Un parfum naturel en spray est utilisé par 25 % des personnes sondées, 24 % d’entre elles emploient un parfum synthétique en spray et 16 % un diffuseur de parfum synthétique.

Articles qui pourraient vous intéresser dans cette même catégorie