Les papiers peints humides dégradent la qualité de l’air intérieur

Les papiers peints humides dégradent la qualité de l’air intérieur

Bon nombre de personnes adoptent comme décoration murale les papiers peints. Dans un environnement sain et lumineux, ces tapisseries murales offrent une ambiance agréable à vivre et accueillante. Toutefois, selon les dires des chercheurs de l’université de Toulouse dans la revue Applied and Environmental Microbilogy, ces matériaux servant de décors peuvent endommager la santé. Comprimés dans un environnement humide, les papiers peints produisent des toxines attaquant les voies respiratoires.

Les moisissures présentes dans les papiers peints

Dans un environnement sec, les papiers peints assurent une décoration remarquable, toutefois, lorsqu’ils sont humides ou se trouvent dans une atmosphère humide, les moisissures qui s’y développent dégagent dans l’air ambiant des toxines. Un intérieur toujours humide accélère le développement des toxines produites par les champignons. Par une réaction avec l’humidité, ces toxines s’éparpillent dans toute la pièce en devenant volatiles et pouvant être respirées. Grâce à l’étude menée par les scientifiques, les moisissures des tapisseries murales se distinguent sous trois catégories, à savoir le Penicillium brevicompactum, l’aspergillus versicolor et le Stachybotrys chartarum. En expérimentant ces champignons présents dans les papiers peints, les chercheurs ont pu identifier le type de toxines et leur croissance en contact avec l’humidité. Par leur expérience, ils ont pu constater la contamination de l’air par ces mycotoxines. Ces substances menacent alors la qualité de l’air intérieur en devenant nocives pour l’organisme. Sous sa forme volatile, les mycotoxines produites surtout par l’Aspergillus peuvent engendrer de graves maladies au niveau respiratoire et plus particulièrement chez les personnes présentant un système immunitaire faible. Il faut être conscient que les champignons domestiques peuvent aussi favoriser la propagation de la pneumopathie interstitielle diffuse.

Faire attention à l’humidité persistance

Selon une étude publiée dans la revue médicale Applied and Environmental Microbiology, les scientifiques ont observé l’évolution de la qualité de l’air dans une pièce où les papiers peints sont exposés en permanence à l’humidité. Le résultat suite à cette observation est la présence des toxines sous forme d’aérosols pouvant être facilement respirés. Sous cette forme, les toxines dans l’air arrivent plus naturellement dans les poumons, causant différentes sortes de maladies graves. Dans certains cas, le syndrome du bâtiment malsain pourra se présenter. Étant la conséquence d’une exposition permanente dans un environnement malsain, la présence d’un papier peint humide se révèle être une source de cette pathologie. Même si les papiers peints offrent une ambiance agréable dans la maison, leur utilisation nécessite une certaine précaution pour éviter les différents dégâts matériels et sanitaires. Étant donné que les matériaux de construction demandent des entretiens réguliers pour pouvoir perdurer, les papiers peints aussi doivent être exposés à la lumière et installés dans un endroit loin de l’humidité. Sans lumière, l’environnement présent dans la pièce offre une atmosphère favorable pour le développement des champions ainsi que des toxines attaquant les voient respiratoires. Il faut alors être vigilant en ce qui concerne l’environnement dans lequel les papiers peints sont installés, pour éviter l’apparition des différentes pathologies.

Articles qui pourraient vous intéresser dans cette même catégorie