Vols, cambriolages : les statistiques 2017

Vols, cambriolages : les statistiques 2017

Un premier bilan statistique de l’insécurité et la délinquance en 2017 a été dressé par le ministère de l’Intérieur. Il revient notamment sur les statistiques des vols et les statistiques des cambriolages.

Les vols avec armes

En 2017, environ 8 500 vols ou tentatives de vol avec armes ont été enregistrés par les forces de police et de gendarmerie. Le vol avec armes à feu représente un tiers d’entre eux. La plupart des victimes enregistrées sont des hommes jeunes, de même que les auteurs présumés. Le nombre de vols à main armée reste en baisse depuis 2014. En 2017, les forces de sécurité notent une diminution de 3 %. Le pourcentage de vols avec armes augmente proportionnellement à la taille des agglomérations, avec un taux d’incidence particulièrement élevé en Île-de-France et en région PACA.

Les vols violents sans armes

Les vols violents sans armes regroupent les vols accompagnés de violences physiques, usage de la force ou menaces. Ces vols ou tentatives de vols s’élèvent à 86 755, comptabilisés en 2017. Ils sont en diminution également depuis 2014 et les forces de sécurité enregistrent une baisse de 5 % en 2017. 85 300 victimes ont déclaré un vol violent sans arme, dont 51 % de femmes. Les jeunes adultes sont particulièrement touchés. 12 400 personnes ont été mises en cause, dont une majorité d’hommes de moins de 30 ans.

Les vols sans violence contre les personnes

Ces vols commis ou tentés, qui ne sont ni des cambriolages ni des vols de véhicules à moteur, font rarement l’objet d’un dépôt de plainte, un tiers seulement. Ils représentent, par exemple, les vols de téléphone portable en terrasse ou d’argent dans les vestiaires. La plupart d’entre eux sont commis dans la rue, les transports en commun ou les lieux de sortie. En 2017, 688 600 personnes physiques se sont déclarées victimes de ces actes, pour moitié des femmes. Le vol sans violence contre les personnes est, là encore, plus fréquent en Île-de-France. 6 régions ont connu une augmentation de ce type d’actes en 2017, en particulier la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les vols de véhicules

Les vols d’automobiles et de deux-roues motorisés font très souvent l’objet d’une déclaration aux services de sécurité. Les victimes portent plainte à 90 % contre le vol de voiture. Ces dix dernières années, le nombre de ménages victimes de vols ou de tentatives de vols d’automobiles a diminué de moitié. En 2017, les forces de police et de gendarmerie ont enregistré 153 700 véhicules volés, un chiffre qui est en baisse de 6 %. 12 400 personnes ont été mises en cause pour ces faits, dont un tiers des mineurs. Toutes les régions de France connaissent une diminution de ces actes, sauf la Bretagne, avec une prédominance constante en région PACA et en Île-de-France.

Les vols dans les véhicules ou les vols d’accessoires sur les véhicules

Le nombre de vols d’objets par effraction dans un véhicule automobile est stable en 2017. 263 100 véhicules sont concernés, selon les chiffres enregistrés par les forces de police et de gendarmerie. Il est largement plus élevé que le vol de véhicule. Le vol d’accessoires liés au fonctionnement du véhicule est, quant à lui, en baisse. Pour la même année, il concerne 99 600 véhicules, c’est-à-dire moins 5 %.

Articles qui pourraient vous intéresser dans cette même catégorie