Scélérophobie ou la peur du cambriolage

Scélérophobie ou la peur du cambriolage

Le milieu médical a attribué un nom pour les personnes qui vivent dans la peur de subir un cambriolage : la scélérophobie. C’est une peur qui touche autant des victimes que des personnes proches de victimes ayant été cambriolées. Plus spécifiquement, la scélérophobie désigne une crainte excessive d’être attaqué ou violenté par des personnes mal intentionnées, ou également la crainte de ces cambrioleurs ou personnes violentes.

D’où vient la phobie du cambriolage ?

Subir un cambriolage et en être la victime, c’est une expérience qui peut s’avérer très traumatisante, occasionnant des émotions négatives, mais aussi des angoisses et de la peur. En principe, ce sont des émotions qui ne doivent pas être permanentes. Lorsqu’elles perdurent sur une durée prolongée sans diminution d’intensité, il apparaît que vous êtes potentiellement sujet à la scélérophobie. Il est également possible de développer une phobie du cambriolage sans avoir été à aucun moment victime d’un tel fait. Cela peut être une réaction à un événement traumatisant ayant eu lieu durant l’enfance, en raison du cambriolage subi par un proche, ou à la suite d’un événement totalement différent. De façon générale, l’important n’est pas tant de connaître la ou les causes de ce phénomène, mais de mettre en place des actions pour surmonter vos craintes. Aujourd’hui, le risque de se retrouver dans un cambriolage ou une affaire de vol est omniprésent. S’inquiéter d’un tel événement est donc totalement naturel, surtout lorsque l’on vit seul. Pour autant, lorsque cette peur devient invalidante, associée à des phénomènes physiques permanents (trouble du sommeil, troubles du comportement, peur de sortir), il est important de réagir au plus vite face à ce problème de peur des cambrioleurs.

Trouver des solutions pour vaincre la scélérophobie

Le plus grand risque pour les personnes atteintes de phobie du cambriolage, c’est de se laisser totalement dominer par la crainte, au point de ne plus contrôler les décisions du quotidien (peur de quitter le domicile, prises de décision ordinaires uniquement motivées par la scélérophobie, retrait de la vie sociale, difficultés à s’organiser, etc). Se préoccuper de la sécurité est un premier pas pour parvenir à ne plus craindre les cambriolages. En faisant appel à un spécialiste de la sécurité au domicile, on peut bénéficier d’une analyse et d’une expertise sur l’état actuel de la sécurité chez vous. Votre interlocuteur saura vous indiquer les accès qu’il est important de sécuriser au plus vite, soit en modifiant les serrures ou en installant une alarme. Aujourd’hui, de nombreuses solutions permettent de contrôler les accès d’un logement, et de connaître tous les phénomènes anormaux détectés en votre absence (ou présence). Ce sont des possibilités parmi d’autres solutions (l’entraide entre voisins, des caméras de surveillance, un éclairage programmé en votre absence, etc). Enfin, le seul fait de s’informer sur les actualités relatives à ces événements est aussi une façon de trouver les moyens de sécuriser le domicile. Si le risque zéro n’existe pas, en tous les cas vous serez mieux protégé et averti.

Articles qui pourraient vous intéresser dans cette même catégorie