Les cambriolages et tentatives de cambriolages : statistiques 2017

Les cambriolages et tentatives de cambriolages : statistiques 2017

Comme tous les ans, le ministère de l’Intérieur a publié au mois de janvier 2018 son premier bilan statistique de la sécurité et de la délinquance en 2017.
Ce premier bilan de la délinquance pour l’année 2017 laisse apparaître une légère augmentation des cambriolages et des tentatives de cambriolage de logements. Selon les chiffres de l’année 2016, ce sont 470 000 ménages qui avaient signalé aux services de police avoir été victimes d’un cambriolage ou d’une tentative de cambriolage. Contrairement à d’autres types de délinquance, ces chiffres sont assez représentatifs puisque l’essentiel des cambriolages (entre 70 et 80 %) est signalé aux forces de l’ordre.

Evolution des vols sans violence contre les personnes

Appartiennent à la catégorie des cambriolages non seulement les cambriolages de résidences principales mais aussi ceux concernant les résidences secondaires.
Concernant le nombre de cambriolages et tentatives de cambriolage, ce sont 470 000 ménages qui ont subi un cambriolage ou une tentative en 2016, soit 1,6 % de l’ensemble des ménages français. Pour la moitié de ces signalements, il s’agissait d’un cambriolage réussi. Pour l’autre moitié, il ne s’agissait que d’une tentative, ce qui n’est pas forcément moins traumatisant pour les personnes concernées.
Si certains cambrioleurs sont des récidivistes, il semble également que certains ménages soient particulièrement malchanceux puisque près de 30 000 d’entre eux ont subi plusieurs cambriolages ou tentatives de cambriolages en 2016.
Pour l’année 2017, les statistiques des cambriolages et tentatives de cambriolage montrent une tendance à la hausse. En effet, le nombre de ces délits a augmenté de 2 %. Ce rythme d’augmentation est toutefois plus faible que celui précédemment observé (4 % en 2016). Par ailleurs, les chiffres des cambriolages réussis en 2017, soit 249 000 cas, restent inférieurs au pic historique mesuré en 2013.

Répartition territoriale des vols sans violence contre les personnes

Le rapport présente également la répartition des cambriolages et tentatives de cambriolage sur le territoire national. L’on constate tout d’abord un taux de cambriolage relativement homogène dans les zones rurales, les petites et les moyennes agglomérations, soit entre 5 et 6 logements sur 1 000 qui ont fait l’objet d’un cambriolage ou d’une tentative en 2017. Ce taux augmente légèrement dans les agglomérations comprenant entre 50 000 et 200 000 habitants. C’est enfin dans les villes de 200 000 habitants que le taux subit une augmentation significative puisqu’il dépasse les 10 cambriolages pour 1 000 logements. Contrairement aux idées reçues, l’agglomération parisienne n’est pas le territoire le plus touché par le phénomène avec seulement 8,9 cambriolages pour 1 000 logements.
Concernant le nombre de cambriolages et tentatives de cambriolage par région, il ressort que les régions les plus touchées sont celles qui rassemblent les plus grandes villes de France : PACA, Ile-de-France, Occitanie, Hauts-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes. A l’inverse, la Corse et la Bretagne se distinguent par des chiffres relativement bas, respectivement 2,9 et 4,2 cambriolages pour 1 000 habitants.
Pour le détail de l’évolution des cambriolages et tentatives de cambriolage par département, les hausses les plus significatives ont été relevées en Île-et-Vilaine, dans les Deux-Sèvres, en Dordogne ou encore dans les Bouches-du-Rhône. A contrario, certains départements ont vu le nombre de cambriolages baisser, notamment dans les départements franciliens et en Alsace.

Articles qui pourraient vous intéresser dans cette même catégorie