La vidéosurveillance se démocratise dans les communes françaises

La vidéosurveillance se démocratise dans les communes françaises

La sécurité est un sujet qui préoccupe les communes françaises, d’où leur engouement pour la vidéosurveillance. Cette méthode consiste à installer des caméras dans des endroits stratégiques. L’objectif est de veiller sur la population, les commerces locaux et les biens publics. Les images de la vidéosurveillance en ville sont visionnées en temps réel par des agents de la gendarmerie. Même les communes ne connaissant que peu d’insécurité ont investi dans ce type de projet. Les élus locaux veulent garantir la sérénité et la tranquillité de tous.

Nos services professionnels

Découvrir nos solutions de sécurité pour professionnels

Je découvrekeyboard_arrow_right

La collaboration entre informaticiens et gendarmes

Des municipalités ont lancé une tendance qui rencontre beaucoup de succès, la vidéosurveillance. Ce projet a pour objectifs de mieux protéger la ville et ses habitants. Il a abouti grâce à l’étroite collaboration entre les sociétés informatiques et la gendarmerie nationale. Des spécialistes dans ce domaine ont donné le meilleur d’eux-mêmes tout en respectant le cahier des charges des élus locaux. Dans certains cas, ces experts ont procédé à l’inventaire du système déjà en place, afin de les mettre à jour. Par contre, il y a des communes qui ont eu besoin de procéder à tout le processus de mise en place des caméras. Les besoins spécifiques de chaque ville sont définis en fonction des réalités auxquelles elle fait face. Les experts leur proposent ensuite les solutions appropriées en termes de vidéosurveillance. Tous ces éléments vont ainsi constituer le dossier qui va permettre d’obtenir des financements.

Subvention pour l’installation d’une vidéosurveillance

L’installation d’un système de surveillance requiert un budget conséquent. Les élus ont besoin de financement pour la réalisation du projet. Ils sollicitent notamment la subvention du FIPD ou les Fonds interministériels de prévention de la délinquance. Les maires ont ainsi souhaité l’aide des experts en informatique pour constituer le dossier. Ils ne veulent pas s’engager dans cet investissement sans avoir de soutien. À savoir que le projet intéresse les autorités compétentes et les communes ont obtenu une partie du financement nécessaire pour sa concrétisation. Pour le cas des villes qui ont capté son attention, l’État a débloqué une subvention de 110 000 euros.

Le suivi de la mise en place du système de vidéosurveillance

Dans les villes où le projet a été validé par l’État, l’adjoint au maire a suivi de près la mise en place du système de vidéosurveillance. La société qui a obtenu le marché se charge des installations à faire dans des endroits bien définis à l’avance. Les premières caméras sont en effet posées dans les entrées de la ville. D’autres sont également installées dans les lieux publics, les entrées des commerces et les parcs. Ces équipements informatiques sont des matériels très performants pour garantir une meilleure sécurisation des communes françaises. Ils sont gérés via un réseau de radio qui émet à basse fréquence. Cette technique permet aux gendarmes de voir tout ce qui passe dans la ville en temps réel. Ils peuvent ainsi organiser les interventions à accomplir au cas par cas, dès qu’un incident se produit.

Articles qui pourraient vous intéresser dans cette même catégorie