Que faire à la suite d’un cambriolage ?

Que faire à la suite d’un cambriolage ?

Une intrusion durant vos vacances, une effraction alors que vous dormez sont malheureusement des situations qui peuvent arriver. Le choc est particulièrement intense lorsque vous découvrez les dégâts et le nombre d’objets dérobés. Voici les premières réactions à adopter en cas de pareil sinistre, afin que vous puissiez le plus vite possible être indemnisé pour le préjudice subi.

Les premières démarches à effectuer : le dépôt de plainte

Après avoir évalué rapidement l’étendue des dégâts, il est primordial de faire un dépôt de plainte. C’est uniquement à ce moment qu’une instruction policière débute. Pour cela, vous devez vous rendre à la brigade de gendarmerie ou au commissariat de police le plus proche de votre domicile. C’est une démarche qui doit être faite très rapidement. Si vous souhaitez gagner du temps, vous avez la possibilité de faire un pré-dépôt de plainte sur le site Internet dédié : https://www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr/. Une fois arrivé au service de police nationale ou de gendarmerie, il ne reste plus qu’à signer votre dépôt de plainte dans sa version définitive, afin d’obtenir votre récépissé. A noter que le pré-dépôt de plainte est une procédure qui peut être effectuée pour un sinistre de moyenne importance, et dans le cas où vous ne savez pas qui vous a cambriolé.

Déclaration du sinistre à votre assureur

La deuxième démarche importante à effectuer consiste à faire une déclaration à votre assureur. En effet, suite au dépôt de plainte, vous disposez ensuite de 2 jours ouvrés pour faire une déclaration de vol auprès de l’assurance. La déclaration doit être faite par courrier recommandé avec accusé de réception, et inclure le récépissé du dépôt de plainte. Veillez à bien consulter les conditions générales de votre contrat, afin de vérifier le délai maximal pour faire valoir une déclaration de sinistre. Vous risquez en effet de vous voir opposer une sanction en cas de retard dans la démarche (déchéance de garantie). Dans le pire des cas, un refus de prise en charge peut être notifié.

Autres démarches à effectuer

Une situation aussi pénible qu’un cambriolage entraîne de fâcheuses conséquences. Il convient donc de savoir rapidement que faire pour régler au plus vite la situation, et de prévenir votre propriétaire ou syndic de copropriété, selon la situation. Chacun d’eux, en effet, devra également prévenir l’assurance dédiée pour qu’une prise en charge soit mise en place. En tant que victime de cambriolage, il vous faut ensuite procéder à l’inventaire des biens endommagés et volés, puis rassembler le maximum de justificatifs pour votre assureur (photographies, quittances ou factures, bons de garantie). Ces documents seront transmis à un expert mandaté par l’assurance afin de déterminer le montant du dédommagement qui sera accordé.

Sécuriser son logement

Comment empêcher que cette situation ne se renouvelle ? Nul n’est à l’abri de subir un cambriolage, une ou même plusieurs fois. Il est donc intéressant de demander le conseil d’un expert pour sécuriser son habitation avec une alarme, installer un système de sécurité anti-intrusion ou des caméras de surveillance. Aujourd’hui, il existe des solutions sur mesure pour empêcher toute effraction, ou pour faire fuir les personnes malveillantes.

Articles qui pourraient vous intéresser dans cette même catégorie